Locations vacances accessible aux personnes à mobilité réduite

personnes à mobilité réduite

Auparavant, quand on est handicapé, l’accès à un centre d’accueil pour vacanciers constitue une affaire délicate. De nos jours, depuis un certain temps, la situation commence à devenir normale pour se tourner davantage en faveur des personnes à mobilité réduite. En effet, l’apparition progressive des sites labellisés « Tourisme handicap » favorise l’accès à la villégiature pour tous. Quoi qu’il en soit, pour des personnes ayant des ressources assez limitées à l’image des handicapés, les dépenses engagées dans le passage dans ces locations vacances restent très lourdes.

Des aides spécifiques pour les personnes handicapées

Généralement, malgré des efforts considérables déployés dans l’accessibilité au tourisme des personnes handicapées, le problème financier persiste toujours à l’endroit de ces pauvres gens. Si bien que le coût élevé de la location de vacances pour personnes handicapées constitue, à juste titre, un rempart empêchant la réalisation d’un programme de divertissement dans ce sens. D’autant plus, on ne peut pas perdre de vue la situation de dépendance de ces catégories d’individus vis-à-vis de leur entourage. Bien entendu, quand ils ont l’intention de partir en voyage, ils doivent faire appel à des aides humaines ou techniques pour avoir la possibilité de bénéficier d’un tel privilège. En fait, toutes sortes de soutiens sont indispensables pour la concrétisation d’un tel projet. Ce qui ne manque pas d’aggraver davantage la précarité de la situation financière existante. Tout calcul fait, un prix prohibitif sera occasionné d’une manière systématique à l’endroit de ces individus handicapés. Néanmoins, actuellement, des aides notoires sont constituées pour contribuer à l’appui de ces handicapés à faibles ressources pour partir en vacances dans une gite à Lille. Des fonds de secours peuvent être alloués à des personnes les plus démunies.

Des informations sur le lieu de vacances choisi

Effectivement, avant toute prise de décision pour partir en vacances, il importe de ne pas brûler les étapes des préparatifs s’y rapportant. Malgré la situation de handicap, tous les travaux préparatoires de ce fameux voyage restent inévitables. En fait, ce comportement permet de garantir la sureté des lieux en matière d’accessibilité. D’autant plus, c’est à l’aide de recherches personnelles ou avec l’appui de certains organismes de bienfaisance qu’il faut établir un plan de secours d’urgence approprié en cas de nécessité au cours du voyage. Dans la même optique, il faut s’assurer que le lieu de vacances reste facilement accessible pour les personnes à mobilité réduite. Dans le même ordre d’idée, on doit savoir, dès à présent, quel type de matériel est-il nécessaire pour effectuer convenablement le voyage. C’est toujours dans ce sens qu’on doit collecter beaucoup plus d’informations pour l’illumination des tenants et aboutissants du voyage souhaité. Par ailleurs, il est indispensable de ne pas hésiter à faire d’éventuelles consultations auprès d’un médecin pour s’assurer de votre état de santé. Dans tous les cas, le moindre signe d’une maladie ne peut qu’alerter la vigilance de l’entourage du handicapé. En définitive, il est tellement indispensable de faire établir toute une liste sommaire de tous les détails du programme du voyage envisagé. En procédant de la sorte, il est possible de prévoir constamment des temps de repos à l’issue des séances de promenade. En réalité, cette période de relâche incontournable après le déploiement des grands efforts physiques.

Un aménagement adéquat pour la destination du voyage

À vrai dire, quelle que soit la destination du voyage, un aménagement adéquat doit être réalisé pour la réception des personnes handicapées. Ce qui constitue une des conditions préalables pour faire face à l’accueil de ces handicapés. Certes, des directives les plus diverses ont été divulguées pour l’observation de certains prérequis architecturaux dans le cadre de ces locations vacances spécialisées. Idéalement, un lieu d’hébergement destiné à des personnes en situation de handicap doit comporter des portes d’entrée plus larges dans sa conception. Il en est de même pour la dimension de l’ascenseur réservé à des passages de niveaux d’un bâtiment. En principe, il n’est plus nécessaire de rappeler que les locations de vacances pour personnes handicapées doivent être dépourvues de tous types d’obstacles gênants. Dans la même optique, la salle de bains prévue pour l’usage de ces handicapés doit posséder de larges dimensions. D’autant plus, la douche doit disposer un dispositif adéquat à titre de passage facile dans la baignoire. Des poignets d’accrochage sont également fixés par endroits à l’instar des équipements sanitaires pour se soustraire à d’éventuels déséquilibres accidentels des handicapés. Dans tous les cas, les espaces locaux de ces centres d’hébergement doivent garantir une meilleure liberté de mouvement aux fauteuils roulants. De toute manière, au cas où le choix s’est porté sur une villa comportant plusieurs étages, il est plus prudent de se renseigner au préalable sur les aménagements effectués s’y rapportant.

Les aides pour les personnes handicapées

Pratiquement, les aides au profit des personnes à mobilité réduite ne se cantonnent pas à l’allègement de la vie pratique. En réalité, un nouveau concept s’est apparu pour prendre les loisirs comme étant une activité indispensable au bien-être de ces catégories de gens. Pour autant, les vacances font partie des programmes mis en place par plusieurs dispositifs publics et privés. Bien évidemment, un premier volet d’une telle aide consiste à prendre l’attache des Maisons Départementales de Personnes Handicapés (MDPH). À travers cette structure, une aide intitulée « Prestation de Compensation du Handicap (PCH) peut faire l’objet d’une demande d’attribution. Grâce au plan d’évaluation réservé à cet effet, il est possible d’avoir une estimation de l’aide sur la base de trois types de dépenses, à savoir :

  • Les frais rattachés au transport ;
  • Les charges liées à des locations vacances.
  • Les frais se rapportant à l’engagement d’une tierce personne.

Bien entendu, les bénéficiaires de ces aides humanitaires ont la possibilité de faire des demandes des allocations complémentaires dans le cadre d’un départ en vacances. Néanmoins, pour toutes personnes handicapées ne bénéficiant pas d’aucune aide peuvent recevoir des allocations ponctuelles auprès des MDPH. De toute manière, ces MDPH disposent des lignes budgétaires de compensation supplémentaire. Par contre, pour pouvoir accéder à cette aide occasionnelle, il importe de transmettre par courrier à sa MDPH locale le projet de vacances envisagé avec les coûts y afférents. Par ailleurs, au niveau de la commune, des Caisses Centrales d’Activité Sociale (CAAS) sont en mesure d’octroyer des aides exceptionnelles pour l’organisation de vacances. En outre, des centres de vacances à tarif préférentiel prévoient également l’accueil des personnes handicapées.

Des avantages de la location de vacances pour des personnes handicapées

En sachant le lieu de la destination de son séjour de vacances, il importe également de savoir le mode d’hébergement. Ceci pour dire que le choix doit se focaliser entre un hôtel, une location meublée ou une résidence de vacances selon ses préférences.

La formule de location de courte durée

De cette façon, il s’agit de faire une réservation de la location vacances durant une semaine. Cette option permet d’obtenir une réduction de la tarification de l’ordre de 40 %. Cette formule permet d’économiser le budget “restauration” en faisant vous-même les préparations de vos plats. En outre, la location hors saison peut profiter des avantages d’une location temporaires à moindre prix.

La location meublée à un prix réduit

À travers cette forme de location, le locataire peut réserver une grande capacité d’hébergement avec le même prix d’une simple chambre d’hôtel. Par ailleurs, différentes sortes d’avantages sont rattachés à cette location de courte durée. Entre autres, dans la location d’une grande villa avec piscine, on peut profiter l’existence d’un vaste espace verte moyennant le paiement d’un prix raisonnable. Par la suite, il est possible de retrouver tous ses amis autour d’un bon feu de cheminée ou tout autour pour un barbecue à la longueur de la journée.

Des vacances sans contrainte

Il importe de savoir que la location courte durée permet d’obtenir plusieurs avantages aux personnes handicapées. Dans cette option de location, elles peuvent vivre à leur propre rythme sans être obligées de subir les effets des contraintes diverses. En plus, ces vacanciers ont des libertés d’action de rentrer ou de sortir selon ses emplois de temps. C’est ainsi que ces personnes handicapées peuvent organiser en toute liberté leur temps de loisirs en fonction de leur disponibilité. De surcroît, même en possession d’un enfant en bas âge, on peut profiter des soirées sans le déranger en le plaçant dans un appartement à part.